French

L’héritage de Lee Strasberg

Ivan Magrin-Chagnolleau

Citer cet article

APA : Magrin-Chagnolleau, I. (2015). L’héritage de Lee Strasberg. p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e , 2 (1-2). http://www.p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e.org?p=3393&lang=fr

Chicago : Magrin-Chagnolleau, Ivan. « L’héritage de Lee Strasberg. » p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e 2, no. 1-2 (Printemps-Automne 2015). http://www.p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e.org?p=3393&lang=fr

MLA : Magrin-Chagnolleau, Ivan. « L’héritage de Lee Strasberg. » p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e 2.1-2 (2015). http://www.p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e.org?p=3393&lang=fr


Résumé

Dans cet article, je discute l’importance de Lee Strasberg et de sa méthode de jeu pour le théâtre et le cinéma contemporains. Une première partie est consacrée à la genèse de cette méthode (souvent appelée méthode de l’Actors Studio). Puis, dans une deuxième partie, le travail en laboratoire est décrit succinctement. La troisième partie détaille les différentes façons dont cette méthode nous est transmise aujourd’hui.

Mots clés

Lee Strasberg, La méthode de l’Actors Studio, Théâtre, Cinéma, Technique de jeu, Jeu de l’acteur, Acteur, Comédien, Laboratoire d’acteurs, Archives, Lee Strasberg Institute, Actors Studio, Constantin Stanislavski, Group Theater.


1. Introduction

Lee Strasberg a été une figure proéminente du théâtre américain du vingtième siècle, et par extension, du cinéma américain. Il a été un grand coach d’acteurs, et a développé une méthode de jeu reposant sur des exercices très concrets, dont le but est essentiellement d’aider l’acteur à être dans le moment présent. Quarante ans après, que reste-t-il de ces enseignements ? Quels documents ? Quel héritage ? Je tente, dans cet article, de donner quelques éléments de réponse.

Éléments biographiques sur Lee Strasberg

Lee Strasberg est né Israël Strasberg en 1901 dans l’ancien empire austro-hongrois (aujourd’hui Ukraine). Son père immigre aux États-Unis, à New York, peu de temps après sa naissance. À force de travail et d’économies, il fait venir progressivement toute la famille. C’est en 1909 que Lee rejoint son père à New York. Lee Strasberg passe alors toute sa vie à New York, en tant qu’acteur, metteur en scène, et coach d’acteurs. Il y meurt en 1982.

2. La genèse de la méthode
Contact avec Stanislavski

En 1923, Lee Strasberg assiste à une représentation du Moscow Art Theater dans une mise en scène de Stanislavski. Il est émerveillé par le jeu des acteurs, et remarque notamment que même les acteurs jouant des petits rôles sont également impliqués émotionnellement. Il fait alors tout pour apprendre cette technique de jeu. C’est avec Maria Ouspenskaya et Richard Boleslavsky, tous deux anciens élèves de Stanislavski, que Lee prend des cours. En parallèle, il lit tout ce qui a été écrit par ou sur Stanislavski.

Il comprend assez vite l’intérêt de cette technique, et la nécessité de la développer et de l’adapter pour les acteurs américains. Cela le conduit à mettre un peu sa carrière d’acteur de côté, au profit de celle de metteur en scène et de coach d’acteurs.

La recherche de Lee Strasberg

Lee Strasberg a passé sa vie à faire de la recherche sur les théories de jeu, et à essayer de répondre à plusieurs questions qu’un acteur se pose. Il s’est notamment intéressé à la vérité émotionnelle de l’acteur, et à tout ce qui peut l’aider à être dans le moment présent. Il est d’abord parti du système de Stanislavski, tel que ce dernier l’avait décrit, non seulement dans ses livres mais aussi au cours de ses stages et conférences. Puis il a étudié en particulier certains problèmes que Stanislavski lui-même n’avait pu résoudre. Il s’est également appuyé sur plusieurs auteurs dont les recherches découlaient directement du système Stanislavski : Meyerhold, Michael Chekhov, et Vakhtangov.

Parallèlement à cette recherche, il voulait adapter cette approche aux acteurs américains. Il a donc mis en place une série d’exercices dont le but était de donner à l’acteur des moyens concrets de travailler sur sa vérité émotionnelle, sa concentration, sa présence, etc. Cette méthode s’est développée au sein de trois structures, le Group Theater, l’Actors Studio et, vers la fin de sa vie, le Lee Strasberg Institute.

Le Group Theater

Le Group Theater a été créé en 1931 par un groupe de jeunes comédiennes et comédiens qui avaient découvert le système Stanislavski à travers ses livres, ses stages, ses conférences. Il était composé notamment de Lee Strasberg, d’Elia Kazan, de Cheryl Crawford, d’Harold Clurman, de Stella Adler, de Sanford Meisner, de Robert Lewis, etc. Il fonctionnait comme le studio d’art de Moscou. Un groupe de comédiennes et de comédiens se réunissait régulièrement pour travailler des scènes, faire des exercices, improviser des situations, et créer de nouvelles pièces. Cette façon de travailler a permis de développer plusieurs pièces importantes du répertoire américain. L’auteur Clifford Odets faisait notamment parti de ce groupe. Harold Clurman a raconté l’aventure du Group Theater dans son livre The Fervent Years. Le Group Theater a été interrompu par la seconde guerre mondiale.

L’Actors Studio

En 1947, juste après la seconde guerre mondiale, Elia Kazan et Cheryl Crawford décident de reconstituer un studio laboratoire à la manière du Group Theater. Ils créent l’Actors Studio. En 1949, ils demandent à Lee Strasberg de les rejoindre. Lee Strasberg devient alors la figure proéminente de l’Actors Studio. Sa forte personnalité et son envie de faire évoluer la technique de jeu de l’acteur l’imposent assez vite comme un coach incontournable pour de nombreux acteurs américains. Certains d’entre eux vont devenir très connus au cinéma grâce à la maîtrise de cette méthode.

3. Le travail en laboratoire d’acteurs

L’Actors Studio devient pour Lee Strasberg un espace d’exploration et d’expérimentation. Il peut y tester de nouveaux exercices, en les proposant aux participants du laboratoire. Il cherche notamment à répondre à certaines questions de Stanislavski restées sans réponse. La séance de travail se structure assez vite et trouve sa forme finale au bout de quelques années d’expérimentation.

Un laboratoire d’acteurs, tel que conçu par Stanislavski, et repris par les membres du Group Theater, puis de l’Actors Studio, est avant tout un espace d’exploration et d’entraînement (training) pour les acteurs. C’est un espace où un acteur peut travailler sur sa technique, sur des personnages et des scènes. C’est aussi un espace où il peut travailler avec ses pairs sans peur du jugement d’un metteur en scène, d’un réalisateur, ou d’un directeur de casting.

Lee Strasberg concevait des séances de travail de 4h. Les deux premières heures étant consacrées à des exercices, et les deux suivantes à un travail de personnages et de scènes. Les exercices étaient supervisés par Lee Strasberg, et avaient pour but d’aider l’acteur à développer sa technique. Il y avait des exercices pour se relaxer, développer sa concentration, entraîner sa mémoire sensorielle, développer son animalité, travailler sur le lâcher-prise, etc.

Par exemple, dans l’exercice du moment privé, l’acteur doit choisir une activité très privée, qu’il ne ferait pas devant quelqu’un, et exercer cette activité devant la classe, après avoir d’abord recréé le cadre de cette activité grâce à sa mémoire sensorielle. L’exercice de l’animal, quant à lui, consiste à devenir l’animal choisi de l’intérieur, puis à le transformer progressivement en personnage.

Les deux dernières heures étaient consacrées à un travail de personnages et de scènes. Deux acteurs proposaient par exemple une scène d’une pièce du répertoire. Ils pouvaient prendre du temps pour se préparer avant de présenter la scène. Une fois la scène terminée, les autres acteurs pouvaient faire des retours, en tenant compte de ce que les acteurs présentant la scène avaient voulu particulièrement travailler. Lee Strasberg donnait des pistes pour aider les acteurs à avancer dans leur travail.

4. Transmission de la méthode de Lee Strasberg
Les cassettes vidéo

Dans les dernières années de sa vie, Lee Strasberg enseignait et coachait encore. Il était perçu par ses amis et ses proches comme quelqu’un de très dynamique et en parfaite santé. De nombreuses séances de travail avec ses élèves ont été filmées. La plupart de ces cassettes sont conservées au Lee Strasberg Institute. En revanche, leur accès est restreint et privé. Les archives du Lee Strasberg Institute comportent aussi de très nombreux documents écrits, dont une grande partie a maintenant été confiée à la bibliothèque du Congrès américain à Washington (Library of Congress).

Les livres

De très nombreux livres ont été écrits sur la méthode de Lee Strasberg, souvent appelée « la méthode ». Mais plusieurs livres sont en lien direct avec Lee Strasberg, sous une forme ou sous une autre. Il y a tout d’abord le livre écrit par Lee Strasberg, A Dream of Passion, qui décrit comment Lee Strasberg a développé sa méthode, quelles ont été ses influences, ses recherches, et les exercices qu’il a finalement mis en place pour l’entraînement des acteurs. Il y a aussi le livre intitulé Strasberg at the Actors Studio, édité par Robert H. Hethmon à partir des cassettes du Lee Strasberg Institute, et qui décrit ce qu’est un studio-laboratoire d’acteurs, et comment Lee Strasberg travaillait avec ses étudiants, ainsi que les exercices qu’il leur faisait faire. Et plus récemment, The Lee Strasberg Notes édité par Lola Cohen, également à partir des cassettes du Lee Strasberg Institute, qui synthétise l’enseignement de Lee Strasberg ainsi que la plupart de ses idées sur le théâtre, la mise en scène, et quelques grands auteurs du répertoire dramatique. Ainsi que The Method Acting Exercises Handbook de Lola Cohen, qui reprend en détail tous les exercices de la méthode. Ces livres constituent une source importante d’informations sur ce qu’est la méthode.

L’enseignement de ses élèves

Mais un livre ne saurait remplacer l’enseignement d’un professeur expérimenté. Et un certain nombre d’anciens élèves de Lee Strasberg enseignent encore aujourd’hui sa méthode au sein de plusieurs institutions.

L’Actors Studio

L’Actors Studio est le lieu privilégié où l’on peut recevoir, aujourd’hui, l’enseignement de la méthode de Lee Strasberg. L’Actors Studio fonctionne toujours comme un studio-laboratoire d’acteurs. Il est donc possible, pour ses membres, de proposer des scènes, qui sont modérées par un membre plus expérimenté du studio. L’emphase est mise sur l’utilisation des outils de la méthode. Seuls les membres du studio peuvent y présenter des scènes. Mais la procédure pour devenir un membre du studio est réservée à des acteurs professionnels, et elle est très compétitive. Il existe heureusement deux autres structures qui, elles, s’adressent à des acteurs en début de carrière.

Le Lee Strasberg Institute

Le Lee Strasberg Institute a été fondé par Lee Strasberg et sa femme Anna Strasberg en 1969. Lee Strasberg ressentait en effet le besoin d’ouvrir son enseignement à des acteurs en début de carrière. Les séances de travail se déroulent de la même façon que les sessions de travail à l’Actors Studio, du temps où Lee Strasberg les animait. Chaque session dure 4h. Les deux premières heures sont consacrées aux exercices de base, et les deux suivantes au travail de scènes et de personnages. Bien que le Lee Strasberg Institute ait été fondé par Lee Strasberg, il n’a pas de lien formel avec l’Actors Studio.

L’école de l’Actors Studio

L’Actors Studio Drama School, en revanche, est une émanation de l’Actors Studio. Là encore, il s’agit de proposer l’enseignement de la méthode à des acteurs en début de carrière. Mais cet enseignement se fait dans le cadre d’un Master of Fine Arts (M.F.A.), et le cycle d’enseignement de trois ans est validé par un diplôme. Les enseignants d’art dramatique sont en majorité des membres de l’Actors Studio. La première année est consacrée essentiellement à l’apprentissage des techniques de base, la deuxième année à leur application à un travail de scènes ou de personnages, et la troisième année à la préparation d’un rôle.

Enfin, on trouve aussi l’enseignement de la méthode de Lee Strasberg dans de nombreuses écoles d’art dramatique aux États-Unis, la plupart dans le cadre d’un cursus universitaire, même si cette méthode n’est généralement qu’une méthode enseignée parmi d’autres.

Archives vivantes et héritage

“La méthode est un amalgame du travail de Stanislavski, Vakhtangov, Meyerhold, et le Group Theater. Observer et analyser leur travail est essentiel pour se former une compréhension pratique d’une approche théorique de notre travail, l’entraînement de l’acteur, et de son utilisation dans diverses formes de production. Les gens feraient une erreur s’ils considéraient une seule de ces sources comme pouvant représenter à elle seule toute l’essence de la méthode.”

Cette citation de Lee Strasberg permet de comprendre que la méthode n’est pas figée. D’une part, elle est elle-même le résultat d’un mélange de plusieurs approches passées au filtre de la réflexion et de l’expérimentation de Lee Strasberg. D’autre part, il y a autant de méthodes qu’il y a d’acteurs, chaque acteur incorporant à sa façon les outils qui sont mis à sa disposition au cours de son apprentissage.

La question de l’héritage de Lee Strasberg et des archives qu’il a laissées derrière lui n’est donc pertinente que dans la mesure où elle permet à un acteur de trouver son propre chemin dans l’acquisition de sa propre méthode. Et c’est bien dans ce sens que j’ai proposé cette réflexion.

La majorité des archives concernant Lee Strasberg est rassemblée au Lee Strasberg Institute, et ces archives sont gérées par Anna Strasberg, la dernière épouse de Lee Strasberg, et plus récemment par Victoria Krane, la sœur d’Anna Strasberg. Il existe des archives filmées et des archives papier.

Les archives filmées

Les archives filmées sont constituées d’un nombre important de cassettes, qui sont, pour la plupart, des captations de cours donnés par Lee Strasberg lui-même au Lee Strasberg Institute pendant les dernières années de sa vie. Elles permettent donc de se faire une idée sur la façon dont Lee Strasberg enseignait les exercices qu’il avait développés. Elles sont aussi intéressantes car Lee Strasberg y parle de nombreuses choses en relation avec l’art de l’acteur et avec le théâtre. Une petite partie de ces cassettes a été numérisée, le reste étant dans un état plus ou moins dégradé par le temps, et courant le risque de devenir à terme inutilisable.

Les archives papier

Les archives papier, quant à elles, regroupent une partie de la correspondance de Lee Strasberg ainsi que de nombreuses photos et de nombreux articles de journaux le concernant. Elles sont conservées à la librairie du Congrès américain à Washington.

5. Conclusion

Lee Strasberg a été une personnalité très influente du théâtre américain du XXe siècle. Il a développé une méthode qui a fait beaucoup parler d’elle. Cette méthode a permis à de nombreux acteurs d’exceller dans leur art sur scène et à l’écran. Elle est encore aujourd’hui la base d’un grand nombre de formations d’acteurs de qualité, notamment aux États-Unis. La recherche passionnante effectuée par Lee Strasberg a laissé derrière elle un certain nombre de traces et d’archives. Ces archives présentent un grand intérêt à quiconque chercherait à entrer au cœur de cette méthode, et j’espère que cet article donnera à bon nombre de personnes l’envie de s’y intéresser.


Bibliographie

Stella Adler: The Art of Acting édité par Howard Kissel. Applause. 2000.

Stella Adler on Ibsen, Strindberg, and Chekhov édité par Barry Paris. Vintage 2000.

Stella Adler on America’s Master Playwrights édité par Barry Paris. Vintage. 2013.

Richard Boleslavsky. Acting: The First Six Lessons. Routledge. 2005.

Michael Chekhov. On The Technique of Acting édité par Mel Gordon. Harper. 1991.

Michael Chekhov. To The Actor. Routledge. 2002.

Harold Clurman. The Fervent Years: The Group Theatre & the 30’s. Da Capo Press. 1983.

The Collected Works of Harold Clurman édité par Marjorie Loggia and Glenn Young. Applause Theatre & Cinema Books. 2000.

Harold Clurman. On Directing. Fireside. 1997.

Harold Clurman. The Naked Image: Observations on the Modern Theatre. The Macmillan Company. 1966.

Harold Clurman. Lies Like Truth. The Macmillan Company. 1958.

The Lee Strasberg Notes édité par Lola Cohen. Routledge. 2010.

Lola Cohen. The Method Acting Exercises Handbook. Routledge. 2017.

Elia Kazan. Kazan on Directing. Vintage. 2010.

Elia Kazan. A Life. Da Capo Press. 1997.

Elia Kazan. An American Odyssey. Bloomsbury Publishing. 1988.

Elia Kazan: Interviews édité par William Baer. University Press of Mississippi. 2000.

Robert Lewis. Method or Madness? Samuel French. 1958.

Sanford Meisner and Dennis Longwell. Sanford Meisner on Acting. Vintage. 1987.

Meyerhold on Theatre édité par Edward Braun. Methuen. 1978.

Meyerhold Speaks, Meyerhold Rehearses édité par Aleksandr Gladkov. Routledge. 1997.

Meyerhold. Écrits sur le théâtre. Vol. 1 à 4. L’âge d’homme. 1980-2009.

Constantin Stanislavski. An Actor Prepares. Routledge. 1989.

Constantin Stanislavski. Building A Character. Routledge. 1989.

Constantin Stanislavski. Creating A Role. Routledge. 1989.

Constantin Stanislavski. My Life in Art. Routledge. 1987.

Lee Strasberg. A Dream of Passion: The Development of the Method. Plume. 1988.

Strasberg at the Actors Studio édité par Robert H. Hethmon. Theatre Communications Group. 1993.

The Vakhtangov Sourcebook édité par Andrei Malaev-Babel. Routledge. 2011.


Biographie d’Ivan Magrin-Chagnolleau