French

Dîner chrétien du 10 septembre 2015

Myriam Boisaubert

Pour citer cette contribution

APA : Boisaubert, M. (2016). Dîner chrétien du 10 septembre 2015. p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e , 3 (1-2). http://www.p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e.org?p=3212&lang=fr

Chicago : Boisaubert, Myriam. « Dîner chrétien du 10 septembre 2015. » p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e 3, no. 1-2 (Printemps-Automne 2016). http://www.p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e.org?p=3212&lang=fr

MLA : Boisaubert, Myriam. « Dîner chrétien du 10 septembre 2015. » p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e 3.1-2 (2016). http://www.p-e-r-f-o-r-m-a-n-c-e.org?p=3212&lang=fr


 

Dîner chrétien du 10 septembre 2015

Trois personnes

Récit

 

Dentex dentex

Sparidae

Nourri de céphalopodes

Du fond tiraillés

Denti matador des mers

Ecailles je dépareille je m’en pare et brille au drame

Extirpés les entrailles

Inciser le précieux de précis composé

Attaquée la dorsale le couteau dans la chair enfin s’impose

Matière d’eau céleste

Tourmenter l’arête jusqu’à la digue la délinéer et poursuivre zélée

Jusqu’à l’ombilic d’Ichtus rictus à bord

Le frein sous l’ouïe réclame un passe-droit

Sans hâte je contourne cette épine je longe les mines jusqu’à l’encolure gauloise

Si bonne au grill

De l’autre côté

Je répète

Deux sections épaisses iridescentes et obstinées

Tendues par l’opulente impudence des chasses passées

L ’un je sale l’autre brut j’empaquète et le dépose au pôle

L’instinct profitant de l’instant je bois le thé avec le lièvre de mars

Je l’apprécie jusqu’au sang

Le temps de faire un feu une braise embaumée

Bois de tamaris et copeaux de fruitier en fumée

Bain de chimère pour l’auguste nature à présent affublée d’un bouquet de bosquet

L’émérite au sel soudain mat de peau est béat

Valeureux je lui offre un somme aux frimas sous cellulose diaphane

Confronté à son double immaculé il pourra envisager la  transfiguration

Dans les vapeurs de l’arrière-monde

La tête est au bouillon sérieusement impliquée

Fenouil en tête l’oignon noir de flamme est ferré de girofle

Bouquet pléthorique ail tyrannisé algue légionnaire kombu

L’alléchante prose de la tomate en chair mure

L’espelette fait le guet une feuille d’agrume à bosse très alerte à ses pieds

Le curcuma frais comme la citronnelle bouillonnent

La synthèse est insolente superbement concentrée et quasi démone

Une ration je récupère encore je réduis pour évaporation du quasi

Pour élaboration du succube en gelée figé

Entrée du concombre égrainé vinaigré adouci algué comme un japonais sous terre

La betterave mère autoritaire naturellement crue juteuse à l’orange citronnée

Allium ursinum amène  le sel de gardian et poivre des Indes

Les frères de mer à nouveau réunis je traque le chaste

Lame parfaite certifiée je lui fait la peau et biseaute à gogo

En pétales tendus

Sur un sanctuaire bleu de Prusse rigoureusement disposés je bénis d’extra vierge

Or de Sicile aux nues pointes de gelée sulfure

Je mouchète d’expression mandarine

Pistils de safran au vent les fleurs de bourrache et l’estragon se placent

Surexposé le kombu cette fois au rabot

Croyant disparaître s’embusque dans le speech exprès

Le sel s’aromatise de bergamote et le poivre Sansho taquin

Amorce une tarentelle calibrée

Retour du frère halé en fanfaron des bois

Sa peau fragrante à l’isoloir

En ordre d’élite j’ébisèle le convers costumé

Je le gomine d’abondance sicilienne le paillette en douce de nori femelle

Criste marine condiment amiral et déhanché de karimunda

En déduction le bouillon infusé à la peau fumée de sa Majesté

J’y poche ses ultimes fractions une feuille de bette maritime de l’oseille

Je sème une fleur de basilic pourpre et je souffle sur le filtre de psyché

Détour sur terre un fromage de chèvre choyée riche de sens propre

Conspiration par l’allumelle d’un laitage hors d’âge

Momifié par Lataste le grand sorcier

Le dernier mot au mûrier platane

Les fruits en sorbet dare-dare

Pare-lèvres d’un bleu pendu parfait

Le cérémonial dansé avec costumes cabriolés et maniérisme magique

De bonne grâce

 

Avec, par ordre d’apparition :

 

Côtes de Provence Les genêts 2011 Château de Roquefort,

Raymond de Villeneuve Flayosc

Edmond Sancerre 2012 Alfonse Mellot

Calvados brut de fût récolte 1976 Domaine Dupont

Champagne brut nature André et Michel Drappier

 

Le 5 octobre 2015

 


Biographie de Myriam Boisaubert